Le CBD, est-il capable d’altérer l’activité neuronale ?

Le CBD est entré dans les habitudes de consommation de nombreuses personnes. Toutefois, d’autres sont encore réticents à sa consommation, pensant qu’il s’agit d’une drogue. L’est-il réellement ?

Même s’il provient du cannabis, le CBD n’est pas une drogue. Il ne possède pas des propriétés propres aux drogues. Il ne s’apparente pas au THC qui est dangereux pour l’organisme. Le cannabidiol a des vertus thérapeutiques avérées.

Qu’est-ce que le CBD ? Est-il psychoactif ? Procure-t-il des bienfaits ? Si vous vous posez ces questions, alors vous devez attentivement lire cet article qui vous révèle toute la vérité sur la nature du CBD. 

Le CBD, c’est quoi exactement ?  

Le cannabis est une plante populairement reconnue comme l’une des drogues les plus dangereuses et les plus consommées de notre époque. Cette réputation de plante du cannabis affecte indistinctement le cannabidiol.

En effet, de nombreuses personnes pensent qu’à l’image du cannabis, le CBD est aussi une drogue. Une telle idée n’est pas vraie puisque les plantes issues de la famille des cannabinacées ont des caractéristiques distinctes. 

Contrairement à certains produits, le CBD a une définition assez lucide qui permet de ne pas le confondre aux molécules psychoactives comme le THC (tétrahydrocannabinol). Le « CBD » est en effet un diminutif de « cannabidiol ».  Par décomposition, le mot « Cannabidiol » est composé de la racine « cannabi » tirée de l’expression cannabis et du suffixe « diol ». Il s’agit donc d’une molécule naturelle issue de la plante de cannabis.

Le CBD est l’un des nombreux cannabinoïdes contenus dans le chanvre, à l’instar du THC et d’autres terpènes. Cependant, il constitue une molécule saine et ne s’apparente pas à la molécule de THC. Leur origine commune ne fait pas en réalité d’eux des substances aux propriétés communes.

Bien queextraits de la même plante (le cannabis), le CBD et le THC n’ont pas les mêmes compositions chimiques. Le tétrahydrocannabinol est particulièrement un puissant psychoactif qui  fait défoncer.Depuis toujours, il a été reconnu comme la plus puissante molécule psychoactive contenue dans le cannabis.

Avec son agressivité sur le système nerveux, il est responsable de tous les effets euphoriques provoqués par la consommation du cannabis. C’est pourquoi il fait formellement l’objet d’interdiction par de nombreuses législations à l’instar de la législation française.

Il provoque également de nombreux malaises allant de la désorientation spatio-temporelle au ralentissement psychomoteur, en passant par la tachycardie et bien d’autres. Par contre, le CBD est une molécule totalement saine. Non seulement, il ne contient pas de drogue, mais aussi sa consommation normale ne présente aucun effet psychoactif.

Le CBD est-il une substance psychotrope et addictive ?

Dire que le CBD est un produit non constitutif de drogue n’est pas une simple affirmation. Cela se justifie par de géantes raisons fondées sur de nombreuses études réalisées à travers le monde. Des études de l’OMS menées en 2017, 2018 et 2019 classent le CBD dans la catégorie des substances non stupéfiantes. Les résultats font montre de rigides certitudes relativement au caractère non psychoactif du CBD. 

D’abord, il est prouvé qu’il ne peut créer aucun effet secondaire significatif sur le système nerveux central de l’homme s’il est consommé de façon consciente. Son fonctionnement dans l’organisme est lié au système endobicannabinoïde.

La molécule se lie aux récepteurs CB1 et CB2. Or, ces récepteurs bien que se retrouvant dans tout le corps humain, ne sont pas présents dans le bulbe rachidien. Il s’ensuit que la molécule n’interfère pas sur le fonctionnement du système nerveux. Ensuite, les résultats des études ont révélé que le CBD ne peut pas affecter les fonctions vitales s’il est consommé de manière modérée. 

Enfin, ces études montrent que les produits faits au CBD ne présentent pas d’effets psychotropes et hallucinogènes et ne peuvent être considérés comme nocifs. Cela est dû au fait qu’il est extrait de variétés de chanvre originellement utilisées pour l’industrie, c’est-à-dire des chanvres ne contenant presque pas de THC. Il ne procure donc pas de sensation d’euphorie, n’altère pas l’état de conscience de l’Homme et ne produit aucun effet high ou stone.

Le CBD a-t-il des effets secondaires assimilables à ceux d’une drogue ?

Il est clair que le CBD n’est pas un stupéfiant, mais ce n’est pas une raison pour en abuser. L’excès en toute chose nuit. Son excès pourrait produire des effets indésirables. La plupart du temps, les consommateurs en arrivent au surdosage lorsqu’ils sont débutants.

En effet, à ce moment, ils n’ont pas encore pris la mesure du dosage qui leur est approprié. À la recherche d’un tel dosage, et parfois sous informé, ils pratiquent des doses sans tenir compte des facteurs essentiels. Ces facteurs sont notamment leur poids, leur métabolisme et leur tolérance à la molécule. Plus généralement, le surdosage du CBD est dû à son automédication. 

L’effet indésirable le plus fréquent et connu de la surconsommation de cannabidiol est la somnolence. Cela peut se produire aussi bien quand il est consommé en huile ou lorsqu’il est consommé par vaporisation. En réalité, le mode de consommation n’influence pas la survenance des effets indésirables.

En dehors de la somnolence, les autres ennuis courants pouvant découler d’une surconsommation du CBD sont la diarrhée, la sécheresse de la bouche et bien d’autres. Toutefois, il convient de souligner que ces effets indésirables ne sont pas mortels. À leur survenance, il suffit de réduire sa consommation journalière. Les effets indésirables du cannabidiol ne s’apparentent donc nullement aux dégâts occasionnés par les drogues sur la santé.

Le CBD, a-t-il des avantages ou pas ?

De manière directe ou indirecte, le CBD peut procurer de nombreux avantages à ses consommateurs. C’est un redoutable moyen de détente, un remède contre beaucoup de maladies et un puissant anti douleur naturel. Il favorise l’équilibre mental et physique. Le cannabidiol est particulièrement reconnu pour son efficacité dans les moments d’anxiété et d’insomnie.

En d’autres termes, il peut aider ses consommateurs à stabiliser leur humeur et à réduire les symptômes de stress et d’anxiété. Il leur procure un apaisement intérieur propice à la productivité au travail. 

Par ailleurs, le cannabidiol peut apporter des solutions rapides aux inflammations, aux maladies cardiovasculaires, aux acnés, au diabète et à la schizophrénie. Il peut aussi régler les problèmes d’addiction à des substances telles que l’alcool.

De plus, le CBD est efficace contre le cancer, les troubles neurologiques et la maladie d’Alzheimer. Le CBD est aussi une molécule anxiolytique et analgésique. La molécule est très bienfaisante contre les douleurs d’arthrose et les contractures. Ses effets sont variés et de nombreuses personnes attestent de son efficacité. 

Questions relatives :

Comment utiliser le CBD ?

Les modes d’utilisation du CBD sont multiples. Le CBD est consommable à l’état naturel. Il peut aussi être utilisé après sa transformation en produits finis. Ainsi, peut-on consommer ses tisanes, ses huiles, ses cristaux, ses capsules, ses produits alimentaires et cosmétiques… Il est utilisable par voie orale ou cutanée…

Qui peut consommer le CBD ? 

Même si le CBD a beaucoup de bienfaits, il n’est pas indiqué à tout le monde. Il est ainsi préférable d’en rester loin quand on est en état de grossesse. De même, les personnes souffrantes d’épilepsie ne doivent en consommer qu’en cas de véritable nécessité sinon, elles pourraient faire face à des complications.

Laisser un commentaire